Où étais tu?

Frappe tant qu’il est encore temps je t’ouvrirai. Photo prise en Vendée 2019.

Aujourd’hui, il est tellement facile d’écrire repose en paix que d’écrire comment vas-tu ?
Il est tellement facile de trouver les mots bienveillants devant une tombe que de donner une lettre de recommandation !
Il est tellement facile de trouver du temps dans son agenda pour assister aux funérailles que de le trouver pour accompagner un ami ou un membre de la famille éprouvée par la vie !
Il est tellement facile de parler sur quelqu’un et de le critiquer lorsqu’il n’est pas là que de l’affronter et lui dire ce qu’il devrait changer !
S’il te plaît ne suit pas cette tendance insensée !
N’attends pas que je ne sois plus de ce monde pour m’aimer et valoriser la personne que je fus !
N’attends pas l’heure où je n’aurais plus besoin de toi pour me déclarer ta flamme !
N’attends pas ce jour où mes yeux seront fermés à tout jamais pour me faire apparaître sur tous tes profils !
Le créateur nous a donné cette vie pour nous aimer les uns, des autres, profitons de ce temps qui nous est accordé vivant et cessons de faire vivre les mémoires des gens dont nous ne nous sommes jamais préoccupé quand cette chance nous était donnée !
Si tu dois montrer l’amour et l’affection que tu portes à la personne fais-le quand il est encore en vie,
Si tu peux lui reconnaître un talent au-delà de cette vie, soutiens là dans cette vie, c’est le moment !
Si tu peux trouver un temps pour un dernier hommage, trouve aussi un temps pour des batailles que la personne mène.
Sois cette personne qui aime la vie et le présent, et non celle qui vit des moments de nostalgie soutenue par des moments de pénitences maquillés par la tendresse pour un être qui n’est plus des nôtres !

Écrit par Umutoniwase Aliane

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.