Poésie

Si tu t’es senti moins homme .

Si je t’ai fait sentir moins homme te poussant à commettre l’homicide dans tes émotions les plus nobles je te demande pardon! 

Si j’ai exigé de toi force et invincibilité dans toutes circonstances sous prétexte que tu es un homme je te demande pardon! 

Pleurer n’a pas de genre, vulnérabilité n’a pas de sexe! Être faillible n’a pas de préférence! Si tu as ignoré ou refoulé tes sentiments afin d’exercer ton droit le plus humain Je te demande pardon! T’inciter à porter un masque de virilité pour me sentir en sécurité est une erreur!

Tu es un homme parce que tu es respectueux, tu es un homme parce que tu sais t’excuser, tu es un homme parce que tu sais considérer tes privilèges physiques pour les mettre au service des autres! Tu es un homme parce que tu sais te défendre sans te battre ni élever ta voix pour hurler aux plus démunis! tu es homme quand tu oses dire non aux préjugés!

Tu n’es pas moins un homme parce que le tiroir du salon est beaucoup trop lourd pour toi, tu n’es pas moins homme parce que tu aimes les photos et que tu ne bois pas de l’alcool, tu n’es pas moins un homme parce que tu ne te vantes jamais de tes performances sexuelles, tu n’es pas moins un homme parce que tu gagnes moins que moi! 

À l’avenir je renonce à te robotiser car j’ai compris une chose! Le faire te frustre et engendre les dégâts dont je me plains avec raison! 

À l’avenir je t’éviterai de performer pour que tu te manifestes dans ta force mais aussi dans ta fragilité! Tu es père, tu es époux, tu es homme mais avant tout nous partageons le même pays de l’enfance et quand on y habitait je te savais fragile, vulnérable, pleurnichard que ce que j’adorais notre complicité! Reviens grand mais reviens vrai! 

J’ai compris sur le tard que l’amour et le respect que tu voues à ta mère sont liés à la façon dont elle te traite! Elle est la seule à considérer l’humain avant l’homme ! À l’avenir je nous souhaite ce bel amour pour un avenir meilleur! 

Je finirai sur cette citation de R. Green sur l’égalité (je ne sais pas pourquoi d’ailleurs) : notre époque chérit l’égalité mais il ne faut pas la confondre avec l’uniformité. Chacun doit avoir des chances égales d’exprimer sa différence pour que mille fleurs s’épanouissent.

Ecrit par ALIANE UMUTONIWASE.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :