La vie,  Voyages

Les cascades de Gimel.

 

Aujourd’hui je vous embarque en Corrèze! Je ne parlerai pas de leurs spécialités culinaires de pommes de terre ni de leurs tours de Merles mais bien de leurs cascades qui les rendent naturellement très attractives.

_DSC0022

Venant d’un pays joliment petit, tristement enclavé, l’eau m’attire, j’y vois quelque chose de divin, un je ne-sais-quoi qui incarne divinement la vie de tout organisme vivant! Dans le fond l’eau est la vie, c’est une richesse précieuse et l’homme en sait quelque chose puisqu’il est composé de 60-70% de cette merveille! C’est donc d’instinct que j’ai cherché sur l’internet les plus belles cascades de France.

Sur la liste proposée je me suis arrêté sur les cascades de Gimel en Corrèze. Pourquoi ces cascades ? Et bien parce que c’était les plus près de Bordeaux et que le rendu des photos me paraissait incroyable ( ne sous-estimez jamais le pouvoir de la photographie!)en plus de tout ça si je m’y rendais j’en avais trois cascades en une seule journée!

 

Quoi de mieux que de programmer ce voyage qui s’annonçait très riche en découverte et nécessaire pour étancher ma soif d’aventure!

Plus on est nombreux, mieux c’est!

Pour visiter les cascades je n’étais pas seule avec Amandine que vous avez pu découvrir dans mon précédent article, j’étais avec deux autres amis. De Bordeaux aux cascades de Gimel 248 km nous séparait, soit 2h25 de route!

Quelques chansons spotify furent proposées par Aricie, à ce moment-là la patience des impatients qui d’habitude ne supportent pas les longs trajets fut de mise! Nous voici sur le départ avec nos pique-niques à l’arrière de la voiture, le temps passe vite, les attentes et la curiosité dirigent et accompagnent nos conversations! Nous n’avons pas le temps de nous endormir!

Arrivés en Corrèze nous avons été accueillis par un bruit presque hypnotisant, apaisant et reposant qui nous invitait à entrer dans un autre univers, celle de la découverte! Une carte à notre portée, des flèches pour nous indiquer le chemin à suivre, une petite église avec une fontaine munie d’eaux fraîche !

 

La statue de la vierge (je n’ai pas la photo malheureusement) annonce l’entrée dans les cascades proprement dites:

Les 3 Cascades 

On appelle communément la cascade une chute d’eau rebondissant successivement. Le terme waterfall le décrit mieux.

Il en existe des plus impressionnants comme les chutes de Victoria aux zambie et Zimbabwe, les chutes du Niagara au Canada et USA, pour ne citer que ces deux incontournables .

Le rendu des cascades sur les cartes postales m’a toujours attiré donc je peux le dire j’adore les cascades ! Les voir en vrai c’était un rêve.

_DSC0208
Moi devant la 3éme cascade: La queue-de-cheval

Sans plus tarder parlons des cascades de Gimel:

La nature suscite de l’envie et du désir de l’explorer. Par sa richesse et dons insondable, elle nous a généreusement façonné les cascades de Gimel, celles-ci se trouvent dans un parc privé (parc Vuillier), elles proviennent de deux rivières: “la Montane” et “la Corrèze.” Elles sont constituées par 3 chutes : le grand saut de 45 m, la redole de 27m et la queue-de-cheval de plus de 60 m. Cette dernière se jette dans le gouffre de l’Inferno.

 

Les photos ci-dessus ont été prise par mon appareil ,j’ai pris le soin de ne pas trahir la beauté des chutes en leur rajoutant de filtres! Tout ce que vous voyez ce sont les prouesses de la nature. Elle n’a pas besoin d’être bonifié elle est belle! Elle n’a pas besoin d’être lisse et c’est là où réside son charme! Elle est sauvage.

Aimez la nature elle vous le rendra

« Aimez la nature, elle vous le rendra » m’a-t-il dit.

Lors de notre voyage en Corrèze aux cascades de Gimel j’ai approché un monsieur âgé d’environ 60-70 ans , il travaillait ( faiseur de chemin), je lui ai demandé comment il avait atterri là-bas , il m’a répondu qu’il a toujours vécu en Corrèze et que les cascades ont bercé son enfance. C’est à l’âge de 18 ans qu’il a commencé à travailler là-bas jusqu’à  ce qu’il parte à l’armée (service militaire) , quand il est revenu le patron l’a réembauché et ça fait plus de 30 ans qu’il travaille dans les cascades. Il m’a dit qu’il était satisfait de ses années et qu’il a toujours aimé la nature.

Il m’a passionnément raconté son parcours, tout en insistant sur le fait d’aimer la nature, de regarder tendrement les fleurs et de ne jamais laisser la jeunesse m’aveugler il faisait allusion aux trois jeunes qui ont succombé par imprudence, et se sont retrouvés dans le gouffre de l’inferno! Pourtant il avait tout fait pour leur sauver en les avertissant du danger qu’ils encourraient si jamais ils s’approchaient beaucoup trop des cascades . Ce fut le seul ombre sur le tableau de son plus qu’honorable carrière!

« Aimez la nature, elle vous le rendra »un monsieur qui travaille là-bas comme jardinier depuis plus de 30 ans m’a-t-il dit!.

Pour finir :

Si jamais vous avez la chance de passer en Corrèze, arrêtez-vous sur la commune de Gimel-les-Cascades admirez le paysage, profitez du spectacle. Offrez-vous un cadeau ultime ne faites pas des folies que même la jeunesse ne résiste pas: écoutez et n’approche pas trop les cascades ne défiez pas la mort!

Autres informations ℹ️ et pas des moindres.

Pour visiter les 3 cascades il faut vous acquitter d’un montant de 6€. Le paiement s’effectue dans un bar qui fait office de péage.

Munissez vous des chaussures confortables chaussures des randonnées ou des baskets, prévoyez 1h de marche environ d’une cascade à l’autre.

Le site n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite. c’est dommage!

Ecrit par Aliane UMUTONIWASE

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :