À la Une

Mon ami, la souffrance existe

Certaines souffrances ne portent pas des larmes, au contraire, elles portent des rires qui masquent le désespoir d’un monde cruel. Certaines souffrances ne portent pas de pleurs parce qu’elles ont peur d’alarmer, elles portent un nonce de dignité, une certitude d’un univers inhospitalier ! Certaines souffrances ne portent pas de larmes, au contraire, elles emportent toutes les émotions et laissent une âme en commotion ! Certaines souffrances sont inaudibles, elles se font une place de choix dans le cœur et ravagent le corps de celui ou celle qui les portent 

La mort : puis, il ferma les yeux.

Il ferma les yeux sans donner l’adresse de sa nouvelle demeure, sans garantir qu’il causera avec nous , il ferma les yeux , pour nous laisser les ouvrir autrement! La mort, qu’on l’accepte ou qu’on le maudisse c’est un passage obligatoire ! Une fin qui marque , Une dernière page qui clôt la fin du livre .