À la Une

Un jour, nous serons grands.

Un jour, nous serons grands, assez grands pour accueillir nos doutes et nos deuils, assez grands pour vivre avec nos imperfections, assez grands pour nous laisser aimer ainsi. Un jour, nous serons grands, assez grands pour être heureux avec ou sans, assez grands pour dire que nous avons bien vécus, assez grands pour laisser notre moi d’hier derrière nous et embrasser le moi présent qui devient autre nous demain !

Même la parfaite nature..

Inaudibles sons de la nature !
Incroyable richesse de la solitude !
Insondable destin de l’homme !
La mort, tragique expérience de l’être !
L’amour, l’essence de toutes choses !
Le bonheur, l’idéal de l’existence !
L’échec, l’école dont le maître n’est autre que soi !
L’amitié, l’autre moi !
L’insatisfaction, le propre de l’homme !
L’admiration, l’idéal de l’amour !
La jalousie, la maladie d’amour !
La passion, l’illusion de l’amour !
La possession, déguisement d’un amour malade !

À la Une MERCI

À vous, je dis merci.

Aux gens qui m’ont accueilli quand j’avais besoin d’un «je comprends.» Aux gens qui m’ont encouragé quand j'avais besoin d'un «tu peux y arriver.» Aux gens qui m’ont transmis la foi, la patience et la confiance en me rappelant que «tout passe.» Aux gens qui m’ont vu renaitre et qui m’ont souhaité le bienvenu Aux …

Lire la suite de À vous, je dis merci.

À la Une

Poésie : Grandir

  Et puis on grandit, on prend petit à petit notre vie en main, une vie bien complexe où s’entremêlent les joies et les tragédies, l’amour et la haine, le berceau et la tombe.Nous nous accrochons aux choses et aux êtres, la vie les décroche sans commun accord, ni commune mesure !Nous prévoyons un avenir …

Lire la suite de Poésie : Grandir

À la Une

Poésie : Ressentir.

  Il m’arrive de me sentir seule mais je ne te le dis pas, par peur que tu me réduis à cette réalité temporaire !Il m’arrive de me sentir triste , mais je ne te le dis pas, par peur que tu m’infliges des leçons de morale, celles qui prescrivent que la tristesse est une …

Lire la suite de Poésie : Ressentir.

Ne m’aime pas si vite, ne m’aime pas si tard.

  Ne m’aime pas si vite , tu pourrais être déçu et me descendre par la suite,Ne m’aime pas si tard, je pourrais être méfiant et te méprendre par la suite,Ne m’aime pas si exclusivement, tu pourrais me blesser par cette volonté de vouloir me posséder .Ne m’aime pas si désespérément, tu pourrais me faire …

Lire la suite de Ne m’aime pas si vite, ne m’aime pas si tard.

À la Une

Poésie : Ma mère m’a dit.

Maman m’a dit que non elle ne priera pas pour moi , car elle prie déjà pour moi, aujourd’hui, tout de suite , dans cette vie et au-delà, car maman a choisi d’être maman pour toujours , d’aimer , de penser , de panser , dépenser pour son enfant! Maman prie pour moi, c’est le plus beau cadeau qu’on puisse recevoir d’une mère ! Maman prie pour moi parce que c’est ma maman ! Elle l’a choisie , m’a choisi et le fera toujours !

Douce liberté: Quel est ton prix?

Servir sa dignité? Non jamais ! Chère liberté , j’aurai aimé que tu me donnes la note avant que je n’entreprenne ce voyage ! Enfant , j’avais l’esprit libre même en confinement de certains règles, même dans le drame de mon histoire. Adolescente, j’ai vite trouvée que l’esprit libre et créatif, doit se rétrécir voir se taire pour écouter les règles de survie ! Adulte et consciente de ce renoncement, je l’ai très mal vécu, Mon coeur , cette véritable machine de propositions alternatives m’a trouvé une parade, Fatigué de courir et de discourir en vain , il a opté pour l’obéissance, Incompris, il a décidé de taire ses convictions Malmené, il a décidé de faire le ménage de ce qui a été autrefois ses rêves ! N’ayant plus de rêve , il a sombré dans la solitude! Conscient de la légèreté de la vie , il s’est tourné vers la poésie ! La quête de la liberté est semé d’ambiguïté, d’amertume, d’embûches et d’embuscades! La quête de ce précieux caractère est fait de nombreuses choses , de petits détails et nuances! Sages sont ceux qui savent refuser cette maltraitance des êtres aimant et cette malveillance des êtres contrôlant ! Sage est celui qui part à la conquête , avec une conscience des difficultés qui lui seront servies! La liberté est bien précieuse! Il faut la chercher sans relâche et une fois trouvée , il faut l’accueillir, la cueillir et la faire jaillir tout au tour ! Ooooh chère liberté peux-tu me laisser te choisir ? Je promets de raconter mes maux pour qu’ils ne me poursuivent plus, je promets de servir ta cause par conviction et non par terreur ou fidélité des êtres profondément faillibles! Chère liberté, j’aurais aimé que tu me donnes la note , tu as préféré que passe à la caisse, une fois le voyage terminé ainsi j’ai compris que peu importe le chemin que je prendrai, peu importe le choix , il faudra toujours prendre une décision t’impliquant ou te reniant. En te choisissant, je m’appartiendrai toujours! À ce prix on est quitte ! Rien ne vaut une âme libre ! Même à l’hiver de l’épreuve, elle sait se trouver les arbres pour faire le feu , elle sait hiberner pour revenir au printemps de la vie !

À la Une

Poésie : Les gens

Ils s’en vont en espérant ne plus revenir mais ils reviennent ne serait-ce que pour montrer qu’ils ont réussi!
Les gens partent avec un coeur lourd et reviennent avec un, plus confus !
Le gens vont et reviennent, c’est le cycle de la vie !
Sages,sont ceux qui savent partir sans causer trop de dégâts !
Heureux, sont ceux qui reviennent bien assagit!
Ignorants, sont ceux qui partent en ne laissant aucune chance à un possible retour au bercail!
Que les gens soient toxiques ou bienveillants, ils reviennent toujours !