À la Une

Douce absurdité

mais toi quand tu viens à moi. Ne parais pas, je t’en prie. Viens dans ta nature profonde, nous avons tant de choses à vivre et j’ai tout intérêt à apprendre de toi, ce qu’est la vie ! J’ai soif de vivre sans prescription des réseaux et sans désespérance d’une vie belle ! Mon ami ; Plutôt que de me confiner j’aime mieux me confier ! Tiens, mes pensées dans ton noble cœur. Avec toi, je veux tendre au lieu de prétendre ! Avec toi, je veux rendre au lieu de vouloir tout prendre ! Je vais attendre et espérer au lieu d’entendre les bruits qui courent en propageant des rumeurs que cette vie n’est que douleur.

À la Une

Poésie: incompetents du bonheur

Mon ami, nous sommes complets chacun à sa manière, nous sommes des rêveurs de peu ou de grandes choses, nous sommes en vie de peu ou de longue durée. Il nous appartient d’être vivants le temps que durera notre vie ! 
Mon ami nous sommes si grands et si petits, nous sommes si peureux et si braves, nous sommes si joyeux et si tristes et c’est cela la complétude dont je te parle !

À la Une

Poésie: Cette voix

C’est cette voix qui te fournit des preuves insensées pour encenser les efforts minimes de ton bourreau (assez pour te garder et trop peu pour changer) !
C’est cette voix qui t’apprend à maquiller les preuves d’une vie marquée par la souffrance et c’est cette même voix qui insiste sur des raisons dont tu es tombée amoureuse et non celles dont tu es constamment en malaise!

À la Une

Poésie: Celle que tu tues

Je suis celle dont tu décris les défauts et les dérives; Je suis celle qui t’agace; Je suis celle que tu défais et défini; Je suis celle que tu as interrompu les rêves; Je suis celle dont tu as rompu les voeux et les veines; Je suis celle que tu tues, celle que tu enterres; Un enterrement sans défunte, voila en quoi tu me condamnes !

À la Une

Poésie: Pourquoi faire

Alice écrit difficilement mais Alice écrit divinement bien ! Ceci est sa réponse: Si je marchais je ne serais plus la même personne, je verrais le monde autre et je penserais autrement Cette vie c'est Dieu qui l'a choisi pour moi peut être pour me montrer qu'il y a d'autres chemins pour se battre et être heureux. Merci Alice Le monde d'Alice n’est pas que songe . Son monde n’est pas malheureux, il est juste peu populaire . À son handicap s’ajoute notre handicap à explorer son monde et à regarder Alice comme elle se voit!

À la Une les hautes Pyrénées

Octobre de vous à moi: questions/réponses 3e partie

Céderai-je un jour à la pression ? Ma réponse est peut-être, sais-t-on jamais ! Mais à ce moment-là, je saurai que les envies de couple ont primé sur les envies de véritable amour ! à ce moment-là, je saurai que j’ai choisi la triste joie de convenir ainsi que quelques plaisirs que jouissent les couples mêmes sans être amoureux.

À la Une

A vous je dis Merci

Laissez-la rêver, Laissez-la s’épanouir, Laissez-la fleurir, Au diable la sécurité et les convenances, Laissez-la découvrir, Au diable les attentes, Laissez-la tenter, Laissez-la tomber si c’est le prix à payer pour apprendre, Au diable les certitudes ! Laissez-la penser avec un point d’interrogation ! Laissez-la vivre, Laissez-la écrire, Au diable les préjugés, Aimez-la pour ce qu’elle est vraiment !

À la Une

Monsieur le bibliothécaire

Je vous ai rencontré perdue, c’est grâce à vous j’ai cessé de fuir ma propre compagnie ! Merci d’être ! Sans connaître votre nom ni votre prénom, je vous ai prénomme « Sage » ! Vous m’avez vivement recommandé de travailler tôt pour me reposer à temps, le moment venu ! La retraite, j’y penserai promis, la vie je la vis comme il m’est possible de la vivre ! Vous m’avez vivement conseillé de me rendre à la bibliothèque municipale ! Me voici, le voyage vient à peine de commencer et je m’y plais déjà. Il est vrai que les années enseignent ce que les jours ne savent pas. En contemplant le chemin parcouru, je suis devenue une tout autre femme ! Où que vous soyez, vous avez donné naissance à une lectrice!