À la Une

Les tombeaux à côté de chez moi

Elle avait des rondeurs, celles qui rongent de l’intérieur, celles qui accusent et qui formulent des excuses par un simple regard. Elle a tout tenté pour ressembler à la fille d’à côté ! Rien n’y fait, elle a échoué très souvent. Son tombeau n’est pas très loin, c’est son miroir, elle se tue avec l’assiette et s’enterre avec des regrets.

À la Une

Un jour, nous serons grands.

Un jour, nous serons grands, assez grands pour accueillir nos doutes et nos deuils, assez grands pour vivre avec nos imperfections, assez grands pour nous laisser aimer ainsi.
Un jour, nous serons grands, assez grands pour être heureux avec ou sans, assez grands pour dire que nous avons bien vécus, assez grands pour laisser notre moi d’hier derrière nous et embrasser le moi présent qui devient autre nous demain !

Même la parfaite nature..

Inaudibles sons de la nature !
Incroyable richesse de la solitude !
Insondable destin de l’homme !
La mort, tragique expérience de l’être !
L’amour, l’essence de toutes choses !
Le bonheur, l’idéal de l’existence !
L’échec, l’école dont le maître n’est autre que soi !
L’amitié, l’autre moi !
L’insatisfaction, le propre de l’homme !
L’admiration, l’idéal de l’amour !
La jalousie, la maladie d’amour !
La passion, l’illusion de l’amour !
La possession, déguisement d’un amour malade !

À la Une

L’homme aux multiples tatouages.

De l’amour, il préféra des louanges,
De l’amitié, il choisit des pouces levés en guise des likes,
De la raison, il choisit les réseaux!
De la pensée, il choisit les dépenses, de la vie, il optera la survie!
Dans son miroir ; maquillé et bien habillé, il voyait une star ; le soir, tous les masques tombés ; il retrouvait l’enfant triste et solitaire, dans le même miroir !
Il retrouvait son cœur vide et une âme brouillée par les contradictions !
Il était malheureux, il le savait !
Il était misérable, il le sentait !
Incapable de renoncer aux flashs, son impuissance la tuait !
Il chantait l’amour, pour apprivoiser ce sentiment de plus en plus rare dans sa vie.
Il revendiquait les choses dont il ignorait la profondeur, il les tatouait sur sa peau juste pour appartenir,

À la Une MERCI

À vous, je dis merci.

Aux gens qui m’ont accueilli quand j’avais besoin d’un «je comprends.» Aux gens qui m’ont encouragé quand j'avais besoin d'un «tu peux y arriver.» Aux gens qui m’ont transmis la foi, la patience et la confiance en me rappelant que «tout passe.» Aux gens qui m’ont vu renaitre et qui m’ont souhaité le bienvenu Aux …

Lire la suite de À vous, je dis merci.

Aux enfants du monde et adultes de demain,

  Votre arrivée n’est qu’immense bonheur car vous répondez à l’appel de la vie mais aussi aux nombreuses prières et désirs! Vous êtes le fruit de l’amour de deux êtres, parfois le fruit d’un hasard de deux passions !Vous suscitez l’envie de protection et parfois de possession !Vous faites la joie de votre famille et parfois …

Lire la suite de Aux enfants du monde et adultes de demain,

À la Une

Poésie : Grandir

  Et puis on grandit, on prend petit à petit notre vie en main, une vie bien complexe où s’entremêlent les joies et les tragédies, l’amour et la haine, le berceau et la tombe.Nous nous accrochons aux choses et aux êtres, la vie les décroche sans commun accord, ni commune mesure !Nous prévoyons un avenir …

Lire la suite de Poésie : Grandir

À la Une

Poésie : Ressentir.

  Il m’arrive de me sentir seule mais je ne te le dis pas, par peur que tu me réduis à cette réalité temporaire !Il m’arrive de me sentir triste , mais je ne te le dis pas, par peur que tu m’infliges des leçons de morale, celles qui prescrivent que la tristesse est une …

Lire la suite de Poésie : Ressentir.